La préparation du terrain

L’amendement

Il va dépendre de la qualité de votre sol et également de son taux d’acidité mesuré par son PH. (potentiel hydrogène).

Une simple observation de la végétation existante nous renseigne déjà sur la nature du terrain. Vous trouverez genêt et prêle sur les terres acides, l’ortie sur les sols humifères et les soucis des champs sur les terres alcalines.

Vous pouvez également analyser de façon scientifique votre terre en utilisant les kits vendus chez les professionnels ou pour une analyse encore plus précise, en vous adressant à un laboratoire spécialisé.
Après avoir étudié votre sol, vous pouvez alors améliorer ses caractéristiques par divers amendements que sont le chaulage, l’apport de matière organiques (humus et compost) voire de mélange de terre (attention dans ce cas à l’importance des moyens matériels à mettre en oeuvre!).

TONDEOGREEN - Préparer son terrain de la meilleure des façons pour créer son gazon d'exception

Le chaulage

L’apport de chaux est important et indispensable parce qu’il abaisse l’acidité des sols siliceux et humifères et, sur les terres argileuses, « agglomère » les fines particules de matière et augmente ainsi la perméabilité du sol.
Le chaulage doit être effectué régulièrement car la chaux est emportée par les eaux de pluie ou encore assimilée par la végétation, elle-même (c’est le cas du gazon sauf en cas de mulching) récoltée par le jardinier.
De plus, les pluies augmentent l’acidité naturelle de votre sol.

Un chaulage tous les deux ans semble suffisant. En aucun cas il ne faut procéder à un surdosage qui bouleverserait de façon catastrophique la vie microbienne de votre terre.
En cas de doute, une nouvelle analyse de votre sol semble judicieuse.

Avec quoi chauler ?

Il y a la chaux agricole, le calcaire, les algues….et la chaux magnésienne (chaux dolomitique) qui contient la magnésie si importante à l’activité chlorophyllienne, garante d’un gazon bien vert.

L’apport de matières organiques

Les bactéries du sol et les vers de terre transformeront progressivement ces matières en humus puis en éléments minéraux directement assimilables par les plantes. Cette transformation sera accélérée en présence du calcaire apporté par un chaulage régulier. L’humus et la craie auront un effet bénéfique sur les sols argileux (cf. cidessus) et sur les sols sablonneux (rôle de liant).
Le renouvellement de cet apport de matière organique est nécessaire.
En effet, les éléments minéraux issus de cette transformation disparaîtront inévitablement.

Il existe plusieurs sources d’approvisionnement de matières organiques. La plus connue est sans doute de fumier bien décomposé (de cheval ou de mouton pour les terres argileuses et de vache ou de porc pour les autres sols) ou encore la tourbe, l’engrais vert et le compost qui présente l’avantage de recycler nos déchets verts.
La solution qui nous paraît la plus efficace est de se procurer le compost des nombreuses usines de revalorisation des déchets verts. Il est analysé régulièrement, tamisé et disponible en vrac à un prix très compétitif.

La préparation du terrain

Après avoir labouré votre terrain sur 20 à 25 centimètres de profondeur, travaillez la terre et éliminez les grosses mottes.
Le sol doit être meuble sur les 15 premiers centimètres.
Eliminez tous les cailloux et désherbez parfaitement le terrain au désherbant total non rémanent si nécessaire (par exemple Round up, mais attention aux précautions d’emploi!).
Ratissez afin d’obtenir une surface parfaitement plane indispensable à la réalisation d’une pelouse d’exception. Une légère déclivité limitera les excès d’eau.

La tonte réalisée par nos tondeuses hélicoïdales sur une surface plane sera d’une qualité exceptionnelle. Le réglage de la hauteur de coupe n’en sera que plus précis.

Pin It on Pinterest